McKinsey démasqué : L’envers du décor d’un géant de l’économie, entre éthique et secret !

mckinsey démasqué : l’envers du décor d’un géant de l’économie, entre éthique et secret !

McKinsey & Company, un nom qui peut sembler anodin pour certains, mais qui résonne puissamment dans les sphères de l’économie mondiale. Cette entreprise de conseil, l’une des plus prestigieuses et influentes au monde, a été au c?ur de nombreuses décisions majeures, de l’industrie à la santé en passant par les télécommunications, rapporte Le Figaro, le 14 octobre 2023. Un livre-enquête publié récemment par deux journalistes américains du New York Times, Michael Forsythe et Walt Bogdanich, lève le voile sur ce géant et révèle la culture du secret qui l’entoure.

McKinsey est omniprésent, ses consultants prodiguant des conseils dans tous les secteurs de l’économie. Des entreprises publiques aux géants privés, tous sont prêts à débourser des sommes considérables pour bénéficier de son expertise. C’est ainsi que Verizon a dépensé 120 millions de dollars en deux ans, et AT&T, 35 millions en trois ans, pour ne citer que quelques exemples. Cette réputation solide et ce bouche-à-oreille positif sont renforcés par le fait que les anciens employés de McKinsey entretiennent souvent des relations fructueuses avec l’entreprise une fois qu’ils ont quitté le cabinet. Cette stratégie de recrutement est une manière efficace de diffuser largement les idées et les pratiques de McKinsey.

McKinsey se targue de valeurs telles que l’innovation, la libre-pensée, l’esprit critique, la confiance et la méritocratie. Pourtant, derrière cette façade se cache parfois une préférence pour les intérêts du client au détriment de valeurs éthiques. Pendant de nombreuses années, McKinsey n’a pas hésité à travailler pour des régimes autoritaires ou des industries controversées, notamment l’industrie du tabac. Ses recommandations ont parfois eu des conséquences graves, telles que la suppression de milliers d’emplois ou des délocalisations massives. Les exemples cités par les auteurs du livre sont nombreux.

À la fin des années 1990, McKinsey a conseillé à Disneyland de réduire les coûts en supprimant des postes dans la maintenance du parc, ce qui a été mis en cause après un accident mortel. Dans les années 2000, le cabinet a soutenu les délocalisations, affirmant qu’elles étaient bénéfiques pour l’économie américaine. McKinsey a même conseillé l’agence américaine chargée de la gestion des immigrés (ICE) sous l’administration Trump, suggérant des réductions budgétaires controversées.

McKinsey a également joué un rôle majeur dans des pays comme la Chine et l’Arabie saoudite. En Chine, le cabinet a conseillé des entreprises étroitement surveillées par le gouvernement chinois, contribuant ainsi à renforcer la position de la Chine sur la scène mondiale. En Arabie saoudite, McKinsey est devenu si influent qu’il est surnommé le « ministère McKinsey ». Le cabinet a même participé à une étude visant à évaluer les répercussions sociales d’une réduction des subventions sur l’essence, dans le but de prévenir des soulèvements populaires.

McKinsey joue parfois sur plusieurs tableaux, travaillant à la fois pour des régulateurs et des entreprises privées, sans toujours divulguer ces conflits d’intérêts. Un exemple frappant concerne l’OxyContin, un antidouleur à l’origine de l’épidémie d’opioïdes aux États-Unis. McKinsey a été mandaté pour relancer les ventes de ce médicament tout en travaillant avec la FDA pour réglementer les médicaments sur ordonnance, dont l’OxyContin fait partie.

Ce livre-enquête nous permet de mieux comprendre les pratiques et les valeurs de McKinsey & Company.

Comments are closed.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *